lundi 5 février 2018

Wonder Wheel : un tout petit Woody Allen

A Coney Island, dans les années 50, Carolina se réfugie chez son père, Humpty, qu'elle n'a pas vu depuis 5 ans, après son mariage avec un gangster dont elle s'est séparée et qui a envoyé des hommes de main à ses trousses. Elle y rencontre Ginny, la nouvelle épouse de son père, ex-actrice un peu ratée reconvertie en serveuse. Puis Mickey, séduisant maître-nageur qui rêve de devenir dramaturge.

Wonder Wheel est, de mon point de vue, un tout petit Woody Allen... Certes, il y a le travail sur la photographie façon technicolor et ses jeux de lumière, il y a bien Kate Winslet, mais le film est trop théâtral (parfois même surjoué...), le réalisateur se répète (c'est un peu un remake de Blue Jasmin dans les fifties) et propose finalement un film qui tourne à vide.