lundi 19 février 2018

L'apparition : un grand film sur la foi et le doute

Jacques, grand reporter, est de retour de Syrie où il a assisté à la mort de son collègue. Il reçoit alors un coup de téléphone du Vatican qui s'inquiète pour une affaire d'apparition de la Vierge à une jeune fille de 18 ans, Anna, dans une petite ville du sud-est de la France. La rumeur s'est répandue, les pèlerins affluent de partout, l'Eglise catholique est débordée... Jacques, qui n'a rien à voir avec ce monde qu'il ne connaît pas, accepte finalement de faire partie d'une commission d'enquête qui doit déterminer si ces événements supposés sont vrais ou non. Mais le curé qui protège la jeune Anna voit d'un très mauvais oeil la venue de cette commission...

L'apparition est un grand film sur la foi et le doute. A travers une histoire bouleversante, le film pose finalement plus de questions qu'il ne propose de réponses. Au coeur du film, il y a la rencontre improbable entre deux personnages que tout semble opposer : une jeune fille mystique et un journaliste sceptique. On y croise aussi d'autres personnages, tantôt inquiétants, tantôt ambigus ou mal intentionnés. Sont évoquées aussi toutes les dérives possibles d'une ferveur populaire liée à la religion, avec la surexposition d'une jeune fille presque béatifiée en direct, la marchandisation du religieux, l'emballement médiatique à l'heure d'Internet...

Et puis il y a l'aspect enquête, qui tient en haleine, avec des rebondissements jusqu'au dénouement, et un certain aspect documentaire avec l'évocation des coulisses de ce que peut être une enquête missionnée par la congrégation pour la doctrine de la foi.

La force du film est de ne pas prendre parti et de laisser le spectateur se faire sa propre idée. L'un des personnages dit, à un moment du film, au journaliste : "La foi n'est pas une question de preuves. C'est un choix libre et éclairé." C'est bien ce choix que le réalisateur, Xavier Giannoli, laisse au spectateur ! Avec respect et honnêteté. En laissant toute sa place au mystère. Le film pose aussi la question du coût de la foi, de ses conséquences pour la vie de ceux qui choisissent ce chemin.

La réalisation est remarquable, avec parfois des images sublimes. Comme par exemple lorsqu'il utilise des plumes qui volent, sortes de métaphores angéliques. A noter aussi le choix parfait d'oeuvres musicales pour la bande son, plusieurs œuvres religieuses, et surtout des compositions du compositeur estonien Arvo Pärt.

Vincent Lindon est parfait dans le rôle du journaliste auquel, forcément on s'identifie, avec nos propres questions face à la foi et au doute. Et la jeune Galatea Bellugi est étonnante dans le rôle d'Anna. Une jeune actrice à suivre !

L'apparition est bien un grand film sur la foi et le doute (et un grand film tout court !), qui interpelle bien au-delà du contexte catholique évoqué par son histoire en premier lieu. Il nous rejoint dans nos questionnements, nous interroge quant à nos choix de vie et leurs conséquences. Et nous laisse le choix de la foi. A voir absolument !