lundi 9 avril 2018

Don't worry, he won't get far on foot : une histoire forte pour un film un peu terne

John Callahan se retrouve tétraplégique suite à un grave accident de voiture, alors qu'il était ivre avec son ami qui conduisait le véhicule. Pourtant, il n'a pas la moindre intention d'arrêter de boire. Jusqu'au jour où il accepte d'intégrer un groupe de parole des alcooliques anonymes. Il trouvera le chemin de la rédemption grâce à l'aide de Donnie, son parrain, Annu, sa compagne, et ses dessins satiriques à l'humour noir et insolent, qui le feront connaître.

Le film raconte une histoire évidemment forte (et vraie !) mais avec beaucoup (trop ?) de sobriété. Biopic assez classique, il se révèle même finalement un peu terne... Et puis on aurait vraiment voulu en savoir plus sur le John Callahan dessinateur !

Ceci dit, le film vaut surtout pour la performance une nouvelle fois bluffante de Joaquin Phoenix, impressionnant en tétraplégique, mais aussi pour la très belle interprétation, sensible, de Jonah Hill dans le rôle de Donnie.