mardi 26 décembre 2017

La promesses de l'aube : une adaptation sans âme

Le film est une adaptation du roman autobiographique de Romain Gary, son enfance en Pologne, son adolescence à Nice, ses exploits d'aviateur en Afrique pendant la Deuxième Guerre mondiale... et surtout l'influence de sa mère omniprésente et envahissante.

Ca aurait pu faire un grand film épique... mais les épisodes s'enchaînent et le film manque cruellement de souffle. La réalisation est certes soignée, et classique, mais sans âme. Et les quelques décrochages dans le récit avec un Romain Gary plus âgé, outre le fait que Pierre Niney n'y est pas crédible, n'apporte rien au film...

Heureusement qu'il y a Charlotte Gainsbourg, remarquable dans le rôle de cette mère possessive et étouffante, parlant tantôt en polonais tantôt en français avec un accent russe.