samedi 6 mai 2017

Get Out : une satire grinçante sur le racisme ordinaire

Chris et Rose forment un couple mixte qui file le parfait amour depuis plusieurs mois et le moment est venu pour Rose de présenter Chris à ses parents. Et même s'il est Noir, Chris n'a pas à s'inquiéter : les parents de Rose ne sont pas du tout raciste. Mais bien vite, Chris perçoit une atmosphère étrange dans la famille...

Get Out n'est pas exactement un film d'horreur. C'est plutôt une satire sociale acide qui utilise, avec brio, les codes du film d'horreur. Très ancré dans l'Amérique d'aujourd'hui (les références à Obama), le film dénonce le racisme. Mais il a l'intelligence de s'attaquer au "racisme ordinaire", celui qui se cache derrière de belles paroles et des arguments politiquement corrects. Et là, la charge porte aussi contre tous ceux "qui ne sont pas racistes puisqu'ils ont un ami noir ou arabe" !

 Le scénario, malin, multiplie les petits détails significatifs qui prennent tout leur sens à la fin du film (un deuxième visionnage devrait s'avérer très intéressant !). Une atmosphère trouble s'installe petit à petit et crée le malaise, l'histoire est émaillée de surprises, de moments vraiment flippants, le tout avec un humour grinçant. S'il fallait trouver un petit bémol, ce serait peut-être pour le dénouement du film, un peu convenu. Mais les trois premiers quarts du film sont vraiment géniaux. Pour la première réalisation de Jordan Peele, c'est un coup de maître !